Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2012

Or: l'once en train de tester la barre des 1.790 dollars.

 

Le prix de l'or était de nouveau en train de tenter de dépasser les 1.790 dollars ce midi, à quelques dollars de son record de l'année dans cette devise. Au terme du premier f... inShare 0 Le prix de l'or était de nouveau en train de tenter de dépasser les 1.790 dollars ce midi, à quelques dollars de son record de l'année dans cette devise. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or cotait 1.786,5 dollars (+ 11 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.380,9 euros (- 4 euros). Ce fixings rapproche un peu plus le cours de l'or en dollars de son record de cette année, soit 1.788 dollars, en date du 29 février dernier. Rappelons qu'une précédente pointe, à 1.787, a été atteinte le 1er octobre. En euros, ce fixing est le 2ème de toute l'histoire des prix de l'or de Londres à dépasser s'inscrire au-delà de 1.380 dollars, sachant que le cours de 1.382,3 euros du 1er octobre est pour l'instant le fixing le plus élevé pour le métal jaune dans cette devise. Outre la réunion de la BCE, prévue tout à l'heure, l'or semble réagir à une montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient. En effet, l'armée syrienne du régime de Damas, qui a bombardé apparemment au mortier une ville frontalière turque, Akcakale, faisant plusieurs morts parmi les civils. Si elle était restée coite lorsque la Syrie avait abattu, dans des circonstances peu claires, un de ses avions en juin dernier, l'armée turque a cette fois reçu l'ordre de riposter à l'artillerie sur des positions militaires syriennes. 'Cet incident montre (...) que le conflit syrien ne menace pas seulement la sécurité du peuple de Syrie, mais qu'elle touche aussi les pays voisins', a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Le parlement turc doit en outre discuter d'une loi permettant à l'exécutif, dirigé par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, de mener des opérations militaires en territoire syrien pendant une durée limitée. Il ne s'agit pas d'une déclaration de guerre, a cependant affirmé la Turquie citée par la BBC.

Les commentaires sont fermés.