Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2012

l'or fléchit

Un intéressant article de: Revue Hebdo.

L'or, comme les autres métaux précieux, a vu son prix de nouveau fléchir cette semaine alors que se dissipe l'enthousiasme suscité en septembre par des mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed) pour soutenir l'économie, après une série d'indicateurs encourageants aux États-Unis.

OR

Le cours de l'or, qui avait atteint début octobre un sommet depuis onze mois à près de 1800 dollars l'once avant de battre en retraite, a accentué son recul cette semaine, glissant lundi à 1728,85 dollars, au plus bas depuis 5 semaines, avant de rester cantonné les jours suivants dans une fourchette étroite.

«L'euphorie qui avait suivi (mi-septembre) le lancement du nouveau programme d'assouplissement monétaire de la Fed s'est largement évanouie au cours des deux dernières semaines», remarquait Michael Lewis, analyste de Deutsche Bank.

Se traduisant par des injections de liquidités dans l'économie, ces mesures de la Fed destinées à stimuler l'activité contribuent à alimenter l'inflation, contre laquelle l'or est réputé être un bouclier efficace, et tendent à diluer la valeur du dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de métaux précieux libellés dans la monnaie américaine pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Or, le marché a été refroidi cette semaine par une vague d'indicateurs jugés encourageants aux États-Unis, dont des statistiques immobilières meilleures que prévu, ainsi que de forts rebonds de la production industrielle.

«Ces indicateurs économiques plus solides que prévu font redouter que la Fed réduise ses rachats d'actifs, et donc limite l'impact que ses mesures» ont sur l'inflation et la valeur du dollar, soulignait Austin Kiddle, du courtier Sharps Pixley.

Dans ce contexte, «on voit s'affaiblir la demande pour les fonds ETFs», instruments financiers adossés à des stocks physiques d'or, et «le cours du métal jaune pourrait piétiner pendant plusieurs mois, en l'absence probable de nouvelles actions des grandes banques centrales», selon M. Lewis.

Cependant, plusieurs analystes s'attendent à voir l'or rebondir avec vigueur à moyen terme.

«Il faudrait un nouveau catalyseur (pour revigorer l'or), et cela pourrait probablement être une nouvelle escalade de la crise de la zone euro, qui susciterait un regain d'appétit pour l'or comme valeur-refuge», soulignait Julian Jessop, analyste du cabinet Capital Economics.

La perspective d'un «mur budgétaire» aux États-Unis - une refonte automatique du budget qui imposera début janvier augmentation massive des impôts et fortes coupes budgétaires à moins d'un accord d'ici là entre partis républicain et démocrate - «pourrait aussi redonner des couleurs à l'or», ajoutait M. Jessop, tablant sur un nouveau record, à 2000 dollars l'once, «dans les prochains mois».

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé à 1737 dollars vendredi au fixing du soir contre 1766,75 dollars le vendredi précédent.

Les commentaires sont fermés.