Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2012

Sept millions en pépites d'or rapatriés de Guyane.

Un article de  Jean-Marc Leclerc publié dans le figaro.fr

 

Les 160 kilos de lingots représentent l'or saisi aux orpailleurs depuis des années, au fil des opérations de l'armée et de la gendarmerie contre ce trafic.
Les 160 kilos de lingots représentent l'or saisi aux orpailleurs depuis des années, au fil des opérations de l'armée et de la gendarmerie contre ce trafic. Crédits photo : JODY AMIET/AFP

INFO LE FIGARO - Le gouvernement prépare avec l'armée le rapatriement de ce trésor de 160 kilos de métal jaune, confisqué aux orpailleurs au fil des années

C'est une opération de haut vol que prépare le ministère de la Justice en liaison avec les ministères de l'Intérieur et de la Défense. La Place Vendôme va rapatrier de Guyane 160 kilos d'or en lingots, pépites et amas d'or. Un stock administré, pour l'heure, par le greffe du tribunal de grande instance de Cayenne. Il s'agit de tout l'or saisi aux orpailleurs depuis des années, au fil des opérations de l'armée et de la gendarmerie contre ce trafic. Le trésor représenterait en or pur la bagatelle de 6.796.000 euros au cours actuel de l'or (42.475 euros le kilo sur le marché international). Mais déjà, il se dit que le stock est composé de lots d'inégale qualité et que la quantité enregistrée au greffe n'est plus tout à fait celle retrouvée dans les rayonnages très encombrés du palais de justice...

Un tel pactole pourrait en tout cas renflouer une petite part des budgets de la Justice, de la gendarmerie et de la police, si ils se le voient réaffecter. L'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs criminels saisis et confisqués (Agrasc), dépendant de la garde des Sceaux, sera chargée d'encadrer le processus de confiscation.

Une mission du ministère de la Justice s'est rendue sur place pour évaluer la sécurité de l'opération. Il s'agissait aussi de s'assurer que les quantités comptabilisées correspondaient bien au stock réel. Car il a fallu réunir nombre de scellés pour reconstituer le stock. La garde des Sceaux, Christiane Taubira, en tant que personnage politique issu de la Guyane, suit ce dossier avec attention. Ce n'est pas tous les jours que la justice peut contribuer dans des proportions aussi importantes aux finances publiques. L'affaire intéresse également au plus haut point Bercy.

LIRE AUSSI:

» En Guyane, la guerre contre les orpailleurs est déclarée

Les commentaires sont fermés.