Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2012

Les bourses canadiennes en hausse egalement

 

 

Une vague d'optimisme soulève les marchés boursiers et les matières premières
 

 

Après avoir affiché la semaine dernière des pertes marquées, les marchés boursiers se sont repris lundi, portés par une vague d'optimisme voulant que les politiciens américains puissent s'entendre d'ici la fin du mois prochain sur un nouveau plan budgétaire.

Sans un tel accord, les États-Unis risqueraient d'être poussés dans le soi-disant «précipice fiscal» et son économie pourrait retomber en récession en raison d'une série de hausses d'impôts et de réductions de dépenses qui entreraient automatiquement en vigueur au début de l'an prochain.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé lundi de 162,68 points pour clôturer à 12 040,4 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a progressé de 14,62 points à 1249,96 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,44 cent US à 100,34 cents US.

Les indices des principaux marchés new-yorkais ont aussi pris leur envol, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant gagné 207,65 points à 12 795,96 points tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 62,94 points à 2916,07 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 27,01 points à 1386,89 points.

Les inquiétudes quant au «précipice fiscal» se sont amoindries vendredi après-midi, à la suite d'une rencontre entre les leaders du congrès et le président américain Barack Obama, les républicains et les démocrates ayant choisi d'adopter un ton plus conciliant.

Puis dimanche, le président Obama a déclaré qu'il était confiant de pouvoir régler la situation budgétaire.

Même si la déception est toujours possible dans la résolution de cette crise potentielle, les marchés étaient à la recherche du moindre aspect positif au sujet des négociations.

Mais des analystes ont estimé que les simples mots rassurants ne suffiront pas toujours.

 

Les commentaires sont fermés.