Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2012

Prévisions du prix du pétrole du 26 au 30 novembre 2012.


Sur le marché aux matières premières de New York, les contrats sur le pétrole à échéance pour décembre se sont échangés à 88.28 USD le baril à la clôture des échanges, gagnant 1% journaliers, après avoir culminé à 88.52 USD, leur plus haut niveau depuis le 20 novembre.

Ils auront du coup accumulé 1.3% au cours de leur troisième semaine positive d'affilée.

Le volume des échanges se trouvait fortement réduit par la fermeture anticipée des places américaines en raison du pont de Thanskgiving.

Le moral est en effet revenu après que la Grèce ait déclaré que le Fonds Monétaire International avait assoupli ses objectifs de réduction de dettes, laissant à penser que ses créanciers étaient sur le point de trouver un accord sur la prochaine tranche d'aides indispensables au pays.

Certaines sources ayant pris part aux négociations ont cependant averti que le déficit budgétaire pourrait être nettement plus important que ce suggéraient les autorités.

Les pourparlers de mardi entre les ministres des finances de l'Eurogroupe et le Fonds Monétaire International se sont en effet heurtés à une impasse, privant ainsi la nation hellène de sa bouée de sauvetage, en raison des désaccords concernant la meilleure façon de réduire le fardeau de sa dette à un niveau gérable.

L'ambiance s'est par contre éclaircie après que l'institut allemand Ifo pour la recherche économique ait déclaré que son indice de la confiance des entreprises était remonté depuis 100 vers 101.4 pour novembre, alors qu'un recul à 99.5 était redouté.

Ces informations survenaient au lendemain de la révélation de l'indice manufacturier des directeurs des achats manufacturiers de la Chine établi par HSBC, se hissant depuis 49.5 définitifs vers 50.4 pour novembre, retournant ainsi en zone positive pour la première fois depuis plus d'un an.

Sa consommation n'est seconde que derrière celle des Etats-Unis, et reste la principale responsable de l'augmentation de la demande.

Le recul de l'étalon américain a aussi amplifié la tendance, l'indice dollar, reflétant les performances du billet vert par rapport à un panier constitué de six de ses principaux rivaux, a dévissé de 0.76% de son côté pour se situer à 80.22, sa valeur la plus faible depuis le 2 novembre.

Les contrats sur le pétrole, libellés en dollars, ont tendance à monter quand ce dernier descend, les rendant moins coûteux pour les détenteurs d'autres devises.

Les tensions géopolitiques entre Israël et la Palestine demeuraient vives, bien que les deux camps aient adopté le 21 novembre un cessez-le-feu sous l'égide de l'Egypte, mettant ainsi fin à huit jours de combats ayant causé la mort de 162 palestiniens et 6 israéliens.

La région comprenant le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord produit 36% de la capacité de la planète, et détenait 52% de ses réserves avérées en 2011.

Le sommet des ministres des finances de la zone euro de lundi, centré sur l'octroi de la prochaine bouée de sauvetage à la Grèce, sera le point de mire de la semaine prochaine.

L'attention continuera d'être attirée par la menace du mur fiscal américain, causé par la fin d'importantes réductions d'impôts et l'activation de coupes budgétaires, devant prendre effet pour un total d'environ 600 milliards d'USD d'ici le premier janvier.

Certains craignent ainsi que cet obstacle supplémentaire ne replonge l'économie nationale dans la récession, à moins que les élus et la Maison Blanche ne surmontent leurs divisions pour arracher un compromis au cours des six semaines précédant la date fatidique.

Sur le marché ICE, les futures Brent sur le brut pour janvier se sont élevées de 0.7% vendredi pour se hisser à 111.34 USD du baril.

Leurs cours, établis à Londres, ont ainsi terminé la semaine avec une poussée de 1.95%, pour s'établir à 23.06 USD de mieux que leurs homologues américaines.

 

 

Prévisions du prix de l'or du 26 au 30 novembre 2012.

Les marchés de l'or ont eut de nouveau une forte activité la semaine dernière, et l'or a terme est passé au-dessus du niveau de 1750 $. De plus, comme les Américains fêtaient la Thanksgiving, les marchés ne furent pas aussi actifs qu'en temps normal!

Nous voyons que le niveau des 1700 $ est un soutien, que nous n'avons jamais atteint la zone de consolidation des mois d'avril-septembre, et il semble donc que nous allons sortir de cette zone de prix et voir les prix repartir a la hausse, vers les 1.800 - 2000 $/L'once. A moyen terme, l'objectif est 1800 $, une barrière que l'or n'arrive pas a passer depuis début octobre 2), Bien sur, nous allons devoir attendre pour voir ces 2.000 $/l'once 3) . Nous devons avoir en ce moment une vision a long terme sur l'or. L'or est en effet haussier 1)

Donc, ce vendredi, le niveau des 1740 $ a enfin cédé. C'est un facteur d'importance, que nous l'attendions depuis deux semaines. Comme vous le savez, nous attendons que l'or reprenne sa tendance à la hausse sur le long terme 1), en détenant de l'or sous forme physique, ainsi que de l'or ETF pour profiter des évolutions de l'or en bourse. Nous restons confiant avec notre stratégie, puisque nous pensons que l'or va augmenter dans le futur.

Nous avons plusieurs banques centrales qui se tiennent prêtes à émettre massivement de la monnaie, et il est donc logique de penser que l'or va monter sur le long terme. Aux États-Unis la planche a billet et en route, et au Japon, en Europe et peu être en Angleterre cela reste une forte possibilité. Évidemment, avec de telles politiques inflationniste, nous sommes acheteurs d'or sur le long terme.

Dans ce contexte, nous allons également utilisé un instrument un peu différent de ceux que nous aimons utiliser (l'or physique et l'or ETF). Les instruments comme les ETF, et l'or physique afin d'avoir une "position de base", mais en utilisant les contrats à terme nous pouvons "booster" nos profits et ajouter plus de rendements à notre portefeuille.

L'or peut t'il baisser?

Oui, bien sur, l'or peut baisser. Cela fait déjà plus de 10 ans que j’écoute des gens dirent que l'or va baisser. L'or aurait déjà beaucoup trop monté, et une correction des prix devrait se produire. Lorsque l'or passa la barrière psychologique des 1000 $ l'once, nombreux sont ceux qui annoncèrent que l'or devait bientôt revenir à des prix plus "normaux". Les fortes variations du cours de l'or de ce vendredi sont le fait d'investisseurs à la recherche de bénéfices important. Ils adoptent une stratégie agressive, ne suivent pas le troupeaux. Le reste du troupeaux seront des acheteurs d'or mais a un tarif déjà plus élevés.

 

 

Wall Street finit en hausse une séance écourtée ce vendredi

La Bourse de New York a fini en hausse, vendredi, à l'issue d'une séance écourtée au lendemain de Thanksgiving, soutenue par l'espoir d'un accord concernant l'aide à la Grèce et par des achats à bon compte dans le secteur technologique.

 

Fermée jeudi, Wall Street a clôturé en début d'après-midi, à 13h00 (18h00 GMT) ce vendredi, et les volumes ont été limités, bon nombre d'investisseurs étant en congé.

 

Athènes a assuré vendredi qu'un accord pour le déblocage de nouvelles tranches d'aide, dont le pays a un besoin urgent pour éviter de se retrouver en défaut de paiement, était tout proche.

 

Selon le ministre grec des Finances, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses exigences de réduction de la dette publique du pays et il ne reste que 10 milliards d'euros à trouver pour permettre le versement d'une enveloppe financière vitale. (voir )

 

De même, Angela Merkel et François Hollande se sont montrés confiants dans la possibilité de conclure un accord, lundi, lors d'une nouvelle réunion des ministres de Finances de la zone euro avec le FMI et la Banque centrale européenne.

 

"Toute nouvelle positive venant d'Europe en rapport avec la dette souveraine (...) peut agir comme un catalyseur", souligne Todd Salamone, responsable de la recherche pour Schaeffer's Investment Research à Cincinnati, dans l'Ohio.

 

Un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne en hausse inattendue en novembre a aussi soutenu la cote.

 

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 172,79 points à 13.009,68. Le S&P-500, plus large, a pris 18,12 points, soit 1,30%, à 1.409,15. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 40,30 points (1,38%) à 2.966,85.