Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2016

Les annonceurs attirés par les jeux en ligne et mobiles

Le marché du jeu en ligne mondiale se prépare à un taux de croissance annualisé de 11% jusqu'en 2020, selon l'agence mobile Watch. À l'échelle mondiale, le marché du jeu en ligne a généré environ 37 milliards $ en 2015, selon Research and Markets. Cela comprend les revenus réalisés par le biais des jeux sur les casinos en ligne, les applications sur les appareils mobiles, ainsi que sur les PC et les ordinateurs portables.

Les jeux mobiles de type Casino sont de plus en plus populaire parmi les utilisateurs de smartphones, selon les données de Right Casino™. Par exemple, à partir de Février 2016, le total de téléchargements d'applications de casino sur l'App Store a augmenté de 286%, en glissement annuel.

Cependant, les applications de casino "sociaux", c'est à dire des applications qui n'utilisent pas de l'argent réel, sont aussi la catégorie la plus rémunératrice en termes de coût par installation (IPC) aux États-Unis, selon l'agence Salesforce. En 2015, le clic moyen pour les applications de casinos sociaux a atteint 8,50 $. C'est presque le double de la moyenne du pour les applications mobiles aux États-Unis: 4,60 $.

Peu importe, le marché des jeux en ligne possède un grand potentiel de revenus pour les développeurs et les annonceurs. En 2015, les quatre premières applications de casino mobiles en 2015 ont généré plus de 645 millions $ de chiffre d'affaires a elle seules. En outre, le marché européen devrait croître de 15% en glissement annuel, générant près de 15 milliards $ par année, selon la Commission européenne.

La saturation sur le marché.

Au cours des huit dernières années, les développeurs ont créé des jeux mobiles adaptés aux smartphones, qui sont devenus très courant. Les évolutions technologiques, y compris des processeurs plus rapides, de plus grands écrans et de meilleures capacités graphiques, combinées à la baisse des prix, ont permis de toucher un plus larges éventail de clients potentiels. De plus en plus d'applications ont commencé à utiliser le modèle free-to-play(F2P), dans lequel un cojessica-smith.jpgnsommateur peut télécharger une application gratuite, laquelle est alors plus tard monétisée, soit via l'achats d'améliorations, ou bien grâce aux revenus de publicité.

Jessica Smith, analyste de recherche pour BI Intelligence, le service de recherche économique de la revue "Business Insider" a publié un rapport détaillé sur la transition vers la monétisation F2P.
Combiné avec le modèle de monétisation F2P provoque de nombreux problèmes aux développeurs: Hausse des coûts de commercialisation, cout d'acquisition des utilisateurs.

Aux États-Unis seulement, 180,4 millions de consommateurs vont jouer à des jeux sur leurs téléphones mobiles en 2016, ce qui représente 56% de la population totale et 70% de tous les utilisateurs de téléphones mobiles, selon les estimations d’eMarketer.