Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/11/2012

L'or sort du gouffre

 Les options sur l'or se sont stabilisées aux alentours de leur ornière des deux mois écoulés ce lundi matin, le dollar U.S. se trouvant favorisé en raison des incertitudes concernant le résultat des élections américaines de demain.

Sur la section Comex de la bourse aux matières premières de New York, les contrats sur l'or à échéance pour décembre se sont échangés à 1 676.05 USD de l'once en début de séance européenne, n'ayant ainsi guère changé.

Ils avaient précédemment oscillé dans une fourchette étroite située entre 1 684.05 USD, leur meilleur cours journalier, et 1 674.25 USD, leur valeur la plus faible depuis le 31 août.

Les chances étaient grandes de les voir trouver du soutien à 1 6646.45 USD, leur plancher en question, et rencontrer de la résistance à 1 727.25 USD, leur plafond du 31 octobre.

 

L’or en hausse ce Lundi

 

Légère récupération de l’or ce lundi sur les marchés asiatiques,  avec un dollar plus faible, ce qui semble soutenir les prix de l’or.

l’or à terme  pour livraison en décembre a légèrement augmenté de  5,10 $ 1,680.40 $ l’once à l’ouverture  de la division Comex de la New York Mercantile Exchange. Ce vendredi, l’or à terme avait chuté  de 40,30 $, ou 2,4%, pour s’établir à 1,675.20 $ l’once, son plus bas niveau depuis août

Les données sur l’emploi américain ont indiqué que la masse salariale a augmenté de 171.000 emplois en octobre, bien au-dessus des 120 000 nouveaux emplois  prévu.

 

04/11/2012

les marchés à la clôture de Wall Street

Wall Street a clôturé en recul vendredi alors que les Bourses
européennes ont terminé dans le vert une séance marquée par la publication de statistiques
jugées encourageantes pour l'emploi aux Etats-Unis, à quatre jours du scrutin présidentiel.

 

Les entreprises américaines ont accéléré leurs recrutements en octobre et l'amélioration de
la conjoncture a incité un nombre accru de chômeurs à reprendre leur recherche d'emploi, faisant
remonter le taux de chômage, deux signes encourageants pour la reprise économique. (voir
 )

 

Les entreprises américaines ont créé 171.000 emplois non-agricoles le mois dernier et les
chiffres des deux mois précédents ont été révisés à la hausse, de 84.000 au total. Les
économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 125.000 créations de postes après le
chiffre de 114.000 annoncé initialement pour septembre.

 

Le taux de chômage aux Etats-Unis a parallèlement augmenté d'un dixième de point à 7,9%,
conformément aux attentes, mais cette hausse traduit surtout la reprise de la recherche d'emploi
par une partie des chômeurs. (voir: )

 

Le département du Commerce a par ailleurs fait état d'une croissance des commandes à
l'industrie américaine la plus soutenue depuis plus d'un an en septembre, sans pour autant que
cette hausse atteste d'un redressement marqué de l'investissement productif.

 

En dépit de ces statistiques rassurantes, Wall Street a terminé en net recul la dernière
séance d'une semaine marquée par le passage de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis, pénalisée par les
mauvaises performances des secteur de l'énergie et des matières premières.

 

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a fini cette séance particulièrement volatile
en baisse de 1,05%, cédant 139,46 points à 13.093,16 points. Sur la semaine, il affiche un recul
de 0,1%. Le S&P-500, plus large, a perdu 13,39 points, soit 0,94%, à 1.414,20 points mais
a en revanche gagné 0,2% sur la semaine. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de
37,93 points (1,26%) à 2.982,13 points et enregistre un recul hebdomadaire de 0,2%.