Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2012

Obama fera monter le prix de l'or

 

Romney ou Obama? Démocrate ou républicain? dans le fond, je ne suis pas concerné, mais comme nous sommes dans le business de l’or, nous devons anticiper l’impact qu’aura sur l’or le futur président des états -Unis. Les statistiques sur les présidents américains et les prix de l’or nous donne diverses informations, et notre conclusion: Obama  est le mieux pour le prix de l’or.

 

Les démocrates et  le dollar américain.

 

Obama est l’homme de la situation si vous souhaitez une augmentation significative du prix de l’or.

Les démocrates malmènent le dollar plus que les républicains, et le second terme des présidents démocrate bénéficie encore plus au prix de l’or. Les démocrates sont des néo-classiques, se basant sur des politiques monétaires  pour relancer l’économie. Obama ne fera pas grimper la valeur de l’or juste parce que c’est un démocrate. Par contre, son levier d’action passe par  la dévaluation de la monnaie, et de ce fait, il provoquera une montée de l’or.

 

03/11/2012

Et maintenant a combien l'or (1)

 

 

Les cours des métaux précieux ont ouvert la semaine sur une note prudente en... (PHOTO REUTERS)

A

 

Les cours des métaux précieux ont ouvert la semaine sur une note prudente en l'absence de nombreux investisseurs du fait du passage de l'ouragan Sandy sur la côte est des États-Unis, avant de souffrir vendredi d'un net renforcement du dollar après l'emploi américain.

OR

Le prix du métal jaune a peiné à trouver une direction en début de semaine, en raison de volumes d'échanges limités lundi et mardi alors que la côte est des États-Unis était balayée par l'ouragan Sandy, dont le passage a provoqué deux jours de fermeture du marché new-yorkais mais surtout entraîné la mort de plusieurs dizaines de personnes, ainsi que des inondations et privé des millions de personnes d'électricité.

«Les prix de l'or ont ensuite tenté de se reprendre, portés par» des achats à bons compte, avant de s'enfoncer de nouveau sous 1700$ l'once après la publication vendredi «d'un rapport sur l'emploi et le chômage américains meilleur qu'attendu», ont observé les analystes de Barclays Capital.

Le prix de l'once d'or a ainsi glissé jusqu'à 1676,95$ l'once, son niveau le plus faible depuis le 31 août.

«Les cours de l'or se sont de nouveau trouvés sous pression (...) alors que les investisseurs s'écartaient des actifs les plus sûrs», comme le métal jaune, dans un regain d'optimisme alimenté par «des indicateurs américains pointent vers une certaine reprise, même faible, de la croissance économique aux États-Unis», a expliqué Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Lire la suite:

02/11/2012

Le cours de l'or flechit

 

Le cours de l'or a fortement fléchi pour atteindre son plus bas niveau depuis huit semaines. En cause, les chiffres concernant les créations d'emplois aux Etats-Unis.

Le cours de l’or est passé en dessous de la barre des 1700 dollars l’once pour la première fois depuis plus d’une semaine. Le prix spot de l’or (prix fixé pour une livraison immédiate) a baissé à 1692,19 dollars-soit le plus faible niveau depuis la première semaine de septembre-pour remonter ensuite à 1695,65 dollars. Le prix du contrat à terme pour une livraison en décembre a reculé à 1,695.50 dollars.

A l'origine de ce mouvement, les bons chiffres de l’emploi aux États-Unis. Selon le département du Travail américain, 171 000 nouveaux emplois ont été créés en octobre, après 148 000 en septembre. C’est davantage que la moyenne des anticipations des analystes, qui était de 125 000.

Cet élément d’information a eu pour conséquence de réorienter l’allocation de l'argent des investisseurs de l’or vers le dollar. L’indice US Dollar, un indice qui suit l’évolution du billet vert contre six devises étrangères, a progressé de 0,52% à 80,65.

Le marché s’attend notamment à ce que l’embellie sur le front macroéconomique au sein de la première puissance économique mondiale conduise la Réserve fédérale américaine à mettre le pied sur la pédale de frein pour ralentir le rythme et réduire l’ampleur de ses rachats de titres sur les marchés financiers.

La Banque centrale avait annoncé en septembre son intention de se lancer dans une troisième phase d’assouplissement quantitatif, consistant à racheter 40 milliards d’actifs financiers, de manière à soutenir l’économie.

Lire le reste de l'article: Baisse du cours de l'or à son plus bas niveau depuis huit semaines