Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2012

l'or remonte, approche 1800 dollars l'once

Source: AFP

Le prix de l'or a repris cette semaine son ascension, dans un marché toujours soutenu par la politique accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), et également aidé par des propos encourageants jeudi de la Banque centrale européenne (BCE) sur la zone euro.

OR

Après avoir engrangé près de 170 dollars (+10%) en l'espace d'un mois, le cours de l'once d'or avait fait une pause lors de la dernière semaine de septembre, mais ce fléchissement n'aura pas duré très longtemps.

"La confirmation mi-septembre d'une nouvelle phase d'assouplissement monétaire par la Réserve fédérale américaine (Fed), avec des rachats d'actifs sans limite dans le temps, est résolument positive pour le cours de l'or", a expliqué Anne-Laure Tremblay, analyste de BNP Paribas.

De fait, les injections par la Fed de liquidités dans l'économie contribuent à diluer la valeur du dollar, rendant plus attractifs les achats d'or libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises. Elles tendent également à alimenter les tendances inflationnistes, alors que l'or est traditionnellement considéré comme un bouclier efficace contre l'inflation.

Le prix du métal jaune a ainsi repris son ascension cette semaine, se hissant jeudi à 1796,10 dollars, un sommet depuis près de onze mois.

Ce nouveau renforcement du prix du métal jaune "a été accentué par les commentaires encourageants de la Banque centrale européenne (BCE)", qui étaient de nature à apaiser les craintes des opérateurs sur la zone euro, et revigorant la monnaie unique face au dollar, a noté Caroline Bain, analyste du cabinet londonien EIU.

"Un autre facteur soutient également le marché de l'or, ce sont les mouvements sociaux persistants en Afrique du sud, qui paralysent le secteur minier du pays", quatrième producteur aurifère mondial, a ajouté Mme Bain.

De plus, signe de l'appétit toujours solide des investisseurs spéculatifs, le plus gros fonds d'or coté dans le monde, SPDR Gold Trust, a vu le niveau de ses participations s'élever jeudi soir à 1333,44 tonnes, un sommet historique, contre 1320,78 tonnes une semaine auparavant.

Cependant, à plus long terme, la direction du prix du métal jaune "dépendra grandement de l'environnement économique et en particulier de la situation du marché de l'emploi américain", a précisé Anne-Laure Tremblay.

Les investisseurs y sont d'ailleurs d'ores et déjà attentifs: vendredi, après l'annonce d'une baisse inattendue en septembre du taux de chômage aux Etats-Unis, à son plus bas niveau depuis janvier 2009, le cours de l'once d'or s'est effondré de 20 dollars en quelques minutes... avant de se reprendre complètement une demi-heure plus tard.

Ce rapport sur l'emploi "ne constitue probablement pas encore l'amélioration +nettement+ du marché de travail visée par la Fed", a noté Paul Ashworth, analyste de Capital Economics.

Par contre, "si (cette) tendance se poursuit et que le taux de chômage continue de diminuer", elle pourrait amener la banque centrale à limiter ses rachats d'actifs (et ainsi limiter le soutien que ces derniers apportent à l'or), a expliqué M. Ashworth.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé vendredi à 1784 dollars au fixing du soir contre 1776 dollars le vendredi précédent.

ARGENT

Considéré comme une alternative meilleur marché au métal jaune, l'argent a également grimpé cette semaine, terminant vendredi à 34,85 dollars l'once, contre 34,65 dollars sept jours auparavant.

PLATINE/PALLADIUM

Le cours du platine a continué de progresser cette semaine (montant vendredi à 1730,50 dollars l'once, un sommet depuis fin février), alors que les tensions restaient vives dans le secteur minier en Afrique du Sud (premier pays exportateur de platine de la planète), paralysé depuis mi-août par un important mouvement de grève.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a terminé vendredi soir à 1711 dollars contre 1668 dollars une semaine auparavant.

L'once de palladium a fini à 667 dollars contre 642 dollars le vendredi précédent.

Les cours de l’or sont surachetés?

 
Après un bond de 17% depuis les plus bas de mai dernier, les cours de l’or en dollars butent contre le seuil majeur des 1800 dollars. Un mauvais présage pour les prochains jours.

A 16h50 mardi l’échéance de décembre sur les cours de l’or recule de 0,3% à 1777 dollars l’once. Les cours subissent des prises de bénéfice après un nouveau record annuel la veille en dollars et alors que les cours ont atteint un nouveau record de tous les temps en euros.

Les cours ont été portés par l’affaiblissement du dollar qui a perdu de près de 7% depuis le 24 juillet contre l’euro dans l’anticipation d’un QE3 outre atlantique. Les craintes de ralentissement mondial, après la dégradation des indices PMI en Chine et en Europe ont pris le relais, provoquant un regain d’intérêt pour actifs refuge comme l’or.

La BCE pourrait elle aussi lancer son programme de rachats d’obligations souveraines, en rachetant notamment de la dette espagnole. Mais cette mesure est conditionnée à la demande préalable de Madrid. Or Madrid n’a toujours pas formulé de demande officielle. Les analystes ont cependant noté une légère inflexion dans le discours de Mariano Rajoy lors de la présentation du budget 2013. Le déclenchement du programme de rachat aurait pour effet d’alourdir le bilan de la BCE et de diluer la valeur de l’euro. Par contrecoup, cela renchérirait le coût de l’or stipulé en dollars.

Du point de vue de l’analyse technique, l’indécision qui prévaut depuis le 17 septembre témoigne d’un essoufflement. Les cours de l’or ont bondi de 17% depuis leurs plus bas de mai dernier et reviennent au contact d’une résistance graphique majeure autour de 1800 dollars. Ce niveau a déjà été testé à deux reprises en février dernier et novembre 2011. La tendance pourrait rapidement s’inverser à la baisse alors que les cours sont clairement surachetés.

Le pivot de la tendance court terme se situe à 1730 dollars. En dessous, la tendance deviendrait négative, avec comme conséquence un retour sur les 1690 dollars, puis sur les 1660 dollars, soit les retracements de Fibonacci respectifs de 38,2% et 50% de la hausse. A moyen terme, la formation d’un vaste couloir horizontal entre 1520 et 1800 dollars témoigne d’une configuration de fond indécise.

OR : Poursuite du rallye

Source: les echos.

Les traders particuliers se mettent à l'achat sur l'or en ce moment alors que le cours du métal jaune a rallié fortement ces deux derniers mois grâce aux spéculations sur les nouveaux programmes d'assouplissement des banques centrales mondiales.

Ceux qui ont anticipé l'annonce du QE3 aux Etats-Unis ont effectivement pu réaliser une belle performance depuis août (et même avant pour les plus patients). Pourtant, le rallye actuel du cours de l'or pourrait être freiné dans les prochaines séances alors qu'il se retrouve sous le niveau important des 1800$ l'once.

Il ne faut pas être un spécialiste de l'analyse technique pour comprendre le graphique ci-dessous. Depuis novembre 2011, le cours de l'or est dans un range large entre 1525$ et 1800$. Et c'est sous la résistance de ce range qu'une correction baissière est désormais possible, ce qui invite les vendeurs spéculatifs de se présenter en ce moment.

Nous invitons les investisseurs ayant acheté l'or ces dernières séances à faire très attention vu le risque actuel d'une correction sous les 1800$. Ce message est d'autant plus important pour les traders particuliers (et surtout les débutants) qui se mettent dans le train maintenant en achetant l'or sur le raisonnement qu'ils ont entendu que l'or devrait monter vers les 2000$ dans les prochains mois.

Or, il est tout à fait possible que le cours de l'or franchit les 1800$ pour enfin remonter vers les plus hauts de 2011 (1900/10$). Mais la possibilité d'une correction dans les prochaines séances est réel, et si effectivement le cours échoue sous cette résistance l'or pourrait perdre au moins 5% de sa valeur avant de retrouver des niveaux plus intéressants pour des stratégies acheteuses.

Pour les traders souhaitant actuellement se placer à la vente pour jouer une stratégie spéculative sous les 1800$, les stops doivent être mis au-dessus des plus hauts de novembre 2011 (1802.80$). Les objectifs possibles sont à 1703 voire 1670 en extension, mais il faudra franchir les 1764$ dans un premier temps pour être certain du scénario d'une correction. Si vous ne voulez pas entrer en spéculatif donc, il faudra attendre un signal baissier clair sous les 1764$ avant de pouvoir rechercher un point d'entrer.