Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/11/2012

Wall Street en baisse.

Wall Street hésitait en début de séance mardi, perturbée par la menace d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et par des craintes persistantes sur la situation de la zone euro, en particulier de la Grèce: le Dow Jones grignotait 0,04%, mais le Nasdaq cédait 0,38%.

 

Vers 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 4,70 points à 12'819,78 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, reculait de 11,01 points à 2893,25 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 se repliait de 0,09% (-1,31 point) à 1378,72 points.

Wall Street avait fini quasi stable la veille, après une séance en dents de scie, et s'apprêtait à suivre une évolution similaire mardi, alors que les courtiers se focalisaient sur des inquiétudes des deux côtés de l'Atlantique, selon les experts de la banque Wells Fargo.

Aux Etats-Unis, les courtiers devaient tourner leur attention vers Washington où le "Président (Barack) Obama doit rencontrer aujourd'hui des représentants de groupes syndicaux et des dirigeants du monde des affaires, dans le but de s'assurer de leur soutien à son plan pour éviter un +mur budgétaire+", ont-ils noté.

Les investisseurs voyaient en effet avec angoisse s'approcher l'entrée en vigueur, si aucun accord n'est trouvé, d'une réduction automatique des dépenses publiques et de hausses d'impôts au 1er janvier 2013, qui seraient susceptibles de faire trébucher l'économie américaine, encoure peu vigoureuse, dans un nouveau cycle de récession.

En Europe, l'absence d'un accord immédiat sur la Grèce à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, a relancé les craintes sur le sort de ce pays et son maintien dans la zone euro.

 

La Grèce fait baisser l'or en favorisant le dollar US

 

 
Par Forexpros  |  Matières Premières et Futures  |  13/11/2012 08:26 GMT  |
  Les options sur l'or étaient de nouveau à la peine ce mardi matin, leurs pertes de la veille se trouvant aggravées par les incertitudes grandissantes concernant le plan de sauvetage de la Grèce, poussant les opérateurs dans les bras rassurants de l'étalon américain.

Sur la section Comex de la bourse aux matières premières de New York, les contrats sur l'or à échéance pour décembre se sont échangés à 1 722.65 USD de l'once en début de séance européenne, cédant 0.5%.

Ils avaient précédemment touché le fond à 1 721.35 USD, leur pire cours depuis le 8 novembre, avec un faux pas de 0.6%.

Les chances étaient grandes de les voir trouver du soutien à court terme à 1 712.75 USD, leur plancher du 8 novembre, et rencontrer de la résistance à 1 738.75 USD, leur plafond du lendemain.

Le problème des caisses vides grecques est en effet revenu au premier plan hier, la rencontre des ministres des finances de l'Eurogroupe ayant pris fin sans dégager de consensus concernant l'attribution ou non des 31.5 milliards d'euros de plus en plus indispensables.

La décision à ce sujet a du coup été remise au 20 novembre, le Fonds Monétaire International et les dirigeants européens n'ayant pas réussi à se mettre d'accord sur la meilleure façon de réduire les dettes d'Athènes jusqu'à un niveau gérable.

Le pays procèdera aujourd'hui à une émission de bons du trésor à un et trois mois qui lui permettront de rembourser les 5 milliards d'euros d'emprunts arrivant à échéance vendredi.
 

 

Cours de l'or en 2013?

A quoi faut-il s'attendre sur le cours de l'or pour 2013, avec la situation économique mondiale inquiétante?

 

« Nous entrons dans une des époques les plus troublantes de l’Histoire, qui pourrait durer des siècles, voire un millénaire. Je pense que nous allons assister à un tournant dans la situation économique mondiale qui va durer longtemps et être extrêmement difficile.

Nous allons voir un effondrement économique. Cet effondrement économique va amener son lot de troubles sociaux, et il nous mènera à des guerres. Il nous apportera aussi de l’impression d’argent illimitée, l’effondrement des bons et des taux d’intérêts qui s’envoleront. Nous verrons aussi les Bourses s’effondrer en termes réels (versus l’or).

Les investisseurs doivent aussi réaliser qu’il y aura des contrôles de changes parce que, avec tous ces changements, beaucoup d’argent sortira du marché, et les gouvernements voudront endiguer cette sortie à un moment donné...

Que ces contrôles de changes surviennent en 2013 ou plus tard est impossible à prédire, mais cela pourrait arriver bientôt. Si les investisseurs veulent diversifier leurs actifs, ils doivent aussitôt que possible sortir des fonds de leur pays. Il existe plusieurs façons légales d’accomplir cela.

Et, finalement, nous aurons l’hyperinflation. Donc, 2013 marquera le début du désastre à venir pour le monde. Nous savons aussi que l’impression d’argent illimitée n’aura aucun effet. Ils vont continuer de tenter l'impossible mais, malgré tout, ils imprimeront de plus en plus à mesure que les gouvernements seront de plus en plus désespérés.

Et les problèmes continuent en Europe. La Grèce n’a plus d’argent, et elle doit 5 milliards d’euros qu’elle ne pourra jamais rembourser. Elle obtiendra probablement de nouveaux délais, parce que les bureaucrates ne laisseront pas la Grèce sortir de la zone Euro.