Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/06/2015

Les compagnies d'assurance multiplient les nouveaux contrats à destination des particuliers

infos-hospitalieres.pngLes assureurs rivalisent d'imagination en matière de complémentaire santé. L'assuré qui soigne seul un rhume, veut arrêter de fumer ou achète des antipaludéens pour un voyage à l'autre bout du monde, sera désormais remboursé dans la limite de 30 euros par an. Ou de 60 euros, s'il passe par une pharmacie du réseau Santéclair.fr (holding détenu à parité par Maaf-MMA et les AGF). «Grâce à l'afflux d'information accessible notamment sur Internet, l'automédication tend à se développer», justifie le président des mutuelles Maaf Assurances et MMA.


De leur côté, les AGF viennent de bâtir un nouveau contrat «senior». La cible : les plus de 60 ans, qui représentent 20% de la population française. Au menu, on relève le remboursement d'implants dentaires, de prothèses auditives, mais aussi la prise en charge des ascendants dépendants en cas d'hospitalisation, des déplacements pour examens...


Selon la dernière étude du Crédoc, les Français attendent une information plus claire sur les remboursements et une clarification des prestations proposées. Aujourd'hui, il est difficile de comparer les contrats.
Les analystes ont défini trois profils courants d'assurés : un homme de 25 ans portant des lunettes, une famille de 40 ans avec un enfant et un homme de 50 ans à la recherche d'une complémentaire «haut de gamme», couvrant surtout les dépassements d'honoraires en consultation.

Pour ce dernier, les dépassements d'honoraires doivent être remboursés à hauteur d'au moins 200% du tarif de convention. Les contrats doivent aussi prendre en charge des frais d'hospitalisation en chambre particulière d'au moins 50 euros par jour et des frais d'optique d'au moins 200 euros par an.

Les besoins de la famille de 40 ans sont différents. Les contrats Pleine Santé Macif et Bien-Être 1 d'AXA correspondent parfaitement à ces critères aux yeux de Testepourvous.com. Mais d'autres complémentaires sont également bien classées

Enfin, le jeune homme de 25 ans privilégiera une cotisation modérée (15 à 25 euros par mois) et des remboursements optiques de 75 à 100 euros par an. Quitte à limiter le remboursement des autres dépenses au ticket modérateur. «Les offres du Groupe Apicil (Fit Santé 1) et de la MAAF (Biorythm) répondent le mieux à ces attentes», conclut l'étude. Viennent ensuite Santé Plus Solidaire Garantie 100 Bien-être d'Azur Assurances, BNP Santé 1, Complémentaire Santé Formule Confort de Crédit Agricole, Généric Santé «confort» S4 de GAN Assurances, Groupama Santé Active A1B2 de Groupama et enfin Complétys Santé de La Poste.

Photo: https://www.maaf.fr/

27/05/2015

Importer un Smartphone de la Chine est-il intéressant?

Le géant mondial du commerce électronique est Chinois et s'apelle Alibaba. C'est un secteur qui connaît un essor sans précédent. L'année dernière, plus de 400 millions d'utilisateurs ont effectués un total de 513 million de transactions pour une valeur de 7 milliards de yuans (soit 886 000 millions d'euros), 46,4% de plus qu'en 2014.

aliphone.jpg?maxX=500&maxY=317



«Et ceci n'est juste le début," dit Li Junlin, le vice-président du groupe Alibaba. le volume d'affaires en ligne sera de 18 milliards de yuans en 2016 (2,27 milliards d'euros).

Dans un pays où les changements se produisent à la vitesse de la lumière, les consommateurs se sont habitués acheter et payer en Ligne. Les produits phares sont l’électronique. Tablets, Portables, tous a un prix défiant toute concurrence.

il est tout à fait possible de trouver des Smartphones de marque et de qualité en Chine, à condition de bien choisir son modèle. L’un des moyens le plus simple et le plus fiable pour acquérir un appareil chinois, est de se rendre sur le site officiel du constructeur. Tout ce dont vous devez payer, c’est le prix du produit lui-même, le prix du transport et bien souvent la douane. C’est là que vous devez faire attention, puisque les contrefaçons vous coûteront bien plus que ce que vous avez déjà déboursé pour acheter le produit.


Commander un Smartphone chinois : les éventuels frais


En tant qu'importateur de smartphone de Chine, il faut connaître la notion de frais de douanes en vigueur dans votre pays avant toutes opérations. Les frais du port sont peut-être gratuits, mais l’État vous taxera une somme sur chaque commande. Si vous avez commandé des Smartphones ou des tablettes tactiles en Chine par exemple, la TVA que vous devez payer s’élèvera jusqu’à 20 % du prix total facturé par le vendeur. Il en est de même pour tous types de produits tels que les clés usb publicitaires, les accessoires électroniques ou encore les coques pour iphone personnalisés.

Foto: technode.com , le smartphone fabriqués par Alibaba, sortit en 2012

19/10/2013

VOYAGES; Un week-end à Séville


Séville, c’est d’abord la lumière. Étincelante lorsqu’elle poudre l’habit des matadors et qu’elle éclabousse les maisons blanches dont les façades voilées se mirent dans le Guadalquivir.


Dorée quand elle se coule dans les arches du palais de l’Alcazar et rebondit en flaques sur le sol de marbre et les miroirs. Au-delà du folklore et des images colorées véhiculées par “ Carmen ” et “ le Barbier ”, la capitale de l’Andalousie apparaît dans la beauté rayonnante de son architecture hybride. Il faut entrer dans Séville par la route de Cadix pour apprécier pleinement le charme nonchalant des grandes avenues bordées de jardins magnifiques. Le parc de Maria Luísa et la Plaza España, les pavillons étrangers de l’Exposition hispano-américaine de 1929 et leurs façades kitsch, la végétation exubérante qui évoque l’Afrique si proche et, sur l’Isla de la Cartuja, les musées et parcs à thèmes qui ont remplacé les pavillons d’Expo’92. Trois itinéraires de découverte et nos bonnes adresses sévillanes.

Corridas à El Arenal
Douceur de vivre et quiétude six mois de l’année. Passion et animation le reste du temps. La vie de l’ancien quartier portuaire de Séville est rythmée par la saison des corridas. Elle commence à Pâques avec la Feria et se termine au mois d’octobre. Certains dimanches, les 14 000 places de la Plaza de toros de la Real Maestranza de Caballeria (les plus belles arènes d’Espagne) s’arrachent à prix d’or. Entre deux courses, il y a foule, dans les petits bars de la calle Antonia Diaz et des rues environnantes.

- Bon appétit. Las Golondrinas. Une maison qui porte allègrement son demi-siècle. Pour une cuisine familiale et sans prétention mais pleine de saveurs.Calle Antillano Campos, 26. Tél. : 00 34 95 433 16 26. (Env. 25 E.)
- Bonne nuit. Gran melia Colon. Sa situation, à proximité des arènes de la Maestranza, en a fait l’adresse favorite des toreros et de leurs aficionados. Confortable et élégant, cet hôtel mérite ses cinq étoiles.Calle Canalejas, 1. Tél. : 00 34 95 422 29 00. (Nuit en chambre double : 260 E.)

Romantisme dans le barrio de Santa Cruz.
Il fait bon se promener au fil des ruelles du barrio de Santa Cruz. L’ancien quartier juif illustre à la perfection l’art de vivre andalou. D’une fenêtre s’échappe un accord de guitare ponctué de martèlements : une école de flamenco en plein travail. Il faut avoir l’audace de pousser une porte pour mériter la fraîcheur bleue d’un passage dont la mosaïque débouche sur un patio éclatant. C’est tout ça, le barrio de Santa Cruz. Mais c’est aussi le quartier de la tour de la Giralda aux jardins de l’Alcazar, en passant par l’architecture Renaissance de la Casa de Pilatos.
- Bon appétit. Bodega Santa Cruz. On se presse pour déguster les plats solides de ce bar à tapas animé.
Calle Rodrigo Caro, 1.
Tél. : 00 34 95 421 32 46. (Env. 20 E.)

- Bonne nuit. Hotel Alfonso XIII. C’est l’un des plus célèbres palaces d’Espagne. On ne peut pas rester insensible aux plafonds à caissons, au marbre qui répond aux azulejos, à l’architecture inspirée du style mauresque andalou.San Fernando, 2. Tél. : 00 34 95 491 70 00. (Nuit en chambre double : 466 E).

Soirées gitanes à Triana.
Ambiance très Gipsy Kings dans l’ancien quartier gitan de Séville, sur la rive gauche du Guadalquivir. C’est là qu’il faut venir pour grignoter des tapas. Le soir, les bars qui fourmillent, notamment autour de la Plaza del Altonazo, sont très animés. Le flamenco abolit les barrières sociales et les Espagnols de la Movida se retrouvent, toutes origines confondues, pour danser une sévillane ou accompagner de la voix les prestations des couples.

- Bon appétit. Casa Mejías. Cuisine traditionnelle. Près du pont de Triana, le restaurant offre une belle terrasse.
Calle Reyes Católicos, 25.
Tél. : 00 34 95 456 43 07.
- Sortir. Il y a beaucoup de bars dans le barrio de Triana. Vous aurez donc l’embarras du choix. Mais il faut savoir attendre une heure avancée de la nuit. Décalage horaire local oblige, la soirée commence rarement avant 1 heure ou 2 heures du matin. Bonne nuit !

Semaine Sainte et Féria
qui se déroule du dimanche des Rameaux à celui de Pâques (du 20 au 27 mars), dans une ambiance de surexcitation incroyable, les Sévillans continuent avec la Feria de Abril (du 12 au 17 avril). Si l’essentiel des parades et défilés à cheval a lieu au sud du quartier de Los Remedios, proche de Triana, sur la rive gauche du Guadalquivir, on fait la fête dans toute la ville.

- Y aller
Plusieurs voyagistes proposent des formules week-end à Séville, comprenant le vol au départ de Paris, les transferts et l’hébergement. C’est le cas, notamment, de Mundicolor, qui offre une belle sélection d’établissements, du charme au luxe. À partir de 410 E par personne en chambre double pour 2 nuits d’hôtel.
Rens. au 01.46.22.41.37.