Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2013

Entretien avec A.Barriol sur le futur du marché de l'or.

 

Quelle est votre opinion sur la situation économique mondiale actuelle?


Le plus grand danger qui menace l'économie mondiale est l'avilissement des monnaies fiduciaire. le retrait du plan d'assouplissement monétaire QE3 aurait un effet de choc dramatique sur les finances publiques. Les états-Unis sont totalement dépendants de leur " machine à fric " . En l'absence de celle-ci, mais il semble que les USA ne peuvent plus s'en passer, la crise de la dette serait imparable car il n'existe aucun moyen pour financer l'augmentation des dépenses avec des recettes fiscales en baisse.

Que pensez-vous des actuels baisses du cours de l'or?
Après un marché haussier qui a duré dix ans il semble normal qu'une correction tôt ou tard apparaissent pour réajuster le prix de l'or à ses fondamentaux. Cependant, la baisse actuelle des prix de l'or est inexplicable.

Il semble que le marché de l'or est manipulé, les micro mouvements à la baisse ou à la hausse ne peuvent bénéficier qu'a un groupe réduit d'investisseurs.

Devons nous continuer à investir dans l'or physique?

La situation politique s'aggrave aux États-Unis et le ralentissement de la croissance dans les pays émergents annonce une nouvelle crise globales.

Par conséquent nous recommandons d'investir dans l'or physique et de ce fait contrôler son patrimoine. Mais pour cela nous devons investir dans l'or physique. Comme l'or de bourse est manipulé, ses mouvements sont imprédictibles...

Quelles sont vos prévisions pour le prix de l'or pour 2014 ?
De telles prévisions sont impossibles à faire, mais actuellement le prix de l'or reste stable aux environs de 1.300 dollars l'once. En 2014, nous pourrions voir une une hausse importante.

Quel est le sentiment du français vis a vis de l'or?
En France il y a toujours existé une grande tradition de conservation du patrimoine basé sur l'or. par exemple, nous avions, et avons toujours une tradition dans notre famille. Donné aux enfants une pièce d'or, un "louis d'or" (en fait une pièce de 20 francs type napoléon III), à chaque anniversaire. C'est le rôle qu'a toujours eut l'or.  Nous l'avions oublié durant quelques décennies, certes, mais il semble que transformer une partie de son argent en or est une habitude qui revient au goût du jour.

Barclays condamné à une amende pour manipuler les prix de l'électricité aux États-Unis

Suite à une plainte déposée par l'autorité de régulation de l'énergie (FERC signifie Regulatory Commission fédérale de l'énergie)  la banque britannique Barclays a été condamé pour la manipulation des prix de l'électricité en Californie.

Selon la FERC , «étant donné la gravité des manipulations et de l'absence de tout effort par Barclays et des quatre opérateurs de remédier à ces violations, la FERC condamne  Barclays à payer une amende de 435 millions de dollars.

Cette amende de 435 millions de dollars est la plus lourde peine infligée à une société  depuis l'adoption de la Loi sur l'industrie de l'électricité de 2005. La FERC a déposé cette plainte devant de Californie.

Cette demande est également extensible à divers intermédiaires ( à savoir quatre) qui ont agi en tant que partenaires de cette fraude présumée.

Ces événements découlent d'un prétendu plan conçu par la banque entre 2006 et 2008 pour manipuler le prix de l'électricité sur le marché de gros et de détail.

La banque clame que ces allégations sont sans fondements. En outre, la banque refuse de payer une amende. Plus tôt cette année, la Commission de régulation avait condamné Deutsche Bank à 1,7 million $ pour un cas similaire de manipulation du marché de l'électricité en Californie.

04/12/2012

La Bourse de Paris attendue en légère baisse, dans le sillage de Wall Street

 

La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère baisse mardi, dans le sillage de Wall Street la veille, à l'orée d'une séance pauvre en rendez-vous et sur fond d'incertitudes quant aux discussions budgétaires aux Etats-Unis.

Le contrat à terme sur le CAC 40 perdait 0,13% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance.

 

La veille, l'indice parisien a gagné 0,26% à 3.566,59 points. Il a nettement ralenti le rythme en fin de journée en raison d'un indicateur américain décevant et après avoir atteint un plus haut depuis août 2011 en séance.

De son côté, Wall Street a terminé en baisse. Le Dow Jones a lâché 0,46% et le Nasdaq 0,27%.

Le marché parisien, qui a repris 6,7% depuis mi-novembre, devrait profiter du recul de la Bourse de New York pour marquer une pause mardi dans les premiers échanges.

La journée s'annonce en outre dépourvue de tout indicateur majeur, si ce n'est les chiffres du chômage pour novembre en Espagne.

"Comme c'est désormais la règle, le marché réagira surtout à toute nouvelle concernant le +mur budgétaire+ (américain, NDLR)", estime Cameron Peacock, analyste chez IG.

Les Etats-Unis sont confrontés à la menace d'un "mur budgétaire", une cure d'austérité forcée qui s'imposera au pays début janvier si républicains et démocrates ne parviennent pas à s'entendre.

Pour l'heure, l'incertitude domine parmi les investisseurs sur le sujet, en l'absence d'avancées notables.