Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/12/2012

Devises à la fin de la séance aux Etats-Unis

 Le Dollar américain est plus haut que le Yen japonais ce vendredi. USD/JPY est négociée à 82.47, en hausse de 0.43% au moment de la rédaction de l’article. Cette paire de devises trouverait un support à 81.69, le plus bas du mercredi, et une résistance à 82.75, le plus haut d'aujourd'hui. Par ailleurs, le Dollar américain est affaibli contre l'Euro et s'est renforcé contre la Livre Sterling, la paire EUR/USD en gagnant 0.06% pour toucher 1.2987 et la paire GBP/USD en baisse de 0.19% pour toucher 1.6010.

Le Dollar américain est plus haut que le Dollar canadien ce vendredi.

USD/CAD est négociée à 0.9928, en hausse de 0.08% au moment de la rédaction de l’article.
Cette paire de devises trouverait un support à 0.9906, le plus bas du mardi, et une résistance à 0.9961, le plus haut de mercredi.
Par ailleurs, le Dollar américain est affaibli contre l'Euro et s'est renforcé contre la Livre Sterling, la paire EUR/USD en gagnant 0.18% pour toucher 1.3002 et la paire GBP/USD en baisse de 0.11% pour toucher 1.6022.

Le Dollar néo-zélandais est + Bas que le Dollar américain ce vendredi.

NZD/USD est négociée à 0.8199, en baisse de 0.35% au moment de la rédaction de l’article.
Cette paire de devises trouverait un support à 0.8174, le plus bas d'aujourd'hui, et une résistance à 0.8268, le plus haut de jeudi.
Par ailleurs, le Dollar néo-zélandais est affaibli contre le Dollar australien et l'Euro, la paire AUD/NZD en gagnant 0.28% pour toucher 1.2719 et la paire EUR/NZD en augmentation de 0.55% pour toucher 1.5863.

le Forex n’est pas risqué contrairement à l’utilisation de leviers financiers

 

FxPro : “le Forex n’est pas risqué contrairement à l’utilisation de leviers financiers”

 

Marché de Londres; Le pétrole poursuit sa progression

Les prix du pétrole poursuivaient leur progression, jeudi en fin d’échanges européens, dans un marché porté par les espoirs d’avancées dans les négociations visant à éviter une impasse budgétaire aux États-Unis.
À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,45 dollars, en hausse de 94 cents par rapport à la clôture de mercredi.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de Light Sweet Crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,29 dollar à 87,78 dollars. Après trois séances dans le rouge, les prix du pétrole regagnaient du terrain et effaçaient les pertes enregistrées depuis le début de la semaine.
Ils profitaient de “la très bonne tenue des places boursières”, après avoir “déjà commencé à se redresser mercredi après l’annonce d’une chute inattendue des stocks de brut américains”, observait un analyste.