Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2012

Wall Street profite des bons indicateurs chinois et européen

(awp/afp) - Wall Street était en légère hausse lundi peu après l'ouverture, soutenue par de bons indicateurs chinois et européens de bon augure pour l'amélioration de l'économie malgré une baisse de l'activité manufacturière aux Etats-Unis: le Dow Jones gagnait 0,05% et le Nasdaq 0,30%.

Vers 15H15 GMT/16h15 HEC, le Dow Jones Industrial Average avançait de 6,98 points à 13'032,56 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 9,10 points à 3019,34 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'appréciait de 0,19% (+2,67 points) à 1418,85 points.

La Bourse de New York avait terminé proche de l'équilibre vendredi, toujours suspendue aux négociations sur la réduction du budget américain: le Dow Jones avait grignoté 0,03%, à 13'025,58 points, alors que le Nasdaq avait lâché 0,06%, à 3010,24 points.

Les investisseurs se réjouissent "des nouvelles en provenance de Chine et d'Europe" qui "indiquent que la situation économique mondiale pourrait s'améliorer", a remarqué Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

L'activité manufacturière en Chine a en effet connu en novembre sa première expansion en treize mois et si elle s'est contractée pour le 16e mois de suite sur le Vieux Continent, elle a reculé moins fortement qu'en octobre.

"Le fait que la Grèce ait pu procéder à son rachat de dette est aussi un élément positif" pour les courtiers, a ajouté M. Cardillo, rappelant qu'Athènes a lancé lundi sa délicate opération de rachat de dette, clef de voûte d'un accord prorogeant le soutien de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

Mais de l'autre côté de l'Atlantique, les indicateurs économiques sont ressortis plus mitigés.

Si les dépenses de construction aux Etats-Unis ont connu en octobre leur hausse la plus forte en cinq mois, l'activité des industries manufacturières en novembre a en effet baissé plus qu'attendu par les analystes.

Les indices, qui ont effacé une partie de leurs gains après l'annonce de ce dernier chiffre, restaient toutefois soutenus par "le sentiment qu'un compromis sur (le budget américain) finira par être trouvé" même si chacun est resté sur ses positions ce week-end, a souligné Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les Etats-Unis sont confrontés à la menace d'un "mur budgétaire", une cure d'austérité forcée qui s'imposera au pays début janvier si républicains et démocrates ne parviennent pas à s'entendre.

Mais le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a déclaré dimanche qu'il n'y aurait pas d'accord au Congrès sans augmentation des impôts pour les plus riches, renvoyant la balle aux républicains qui continuent de juger ses propositions "pas sérieuses".

Sur le front des valeurs, le titre du groupe de médias News Corp s'appréciait de 1,14% à 24,92 dollars après l'annonce d'une série de nominations en vue de la scission prévue des activités de l'entreprise dans l'édition et de l'arrêt de la publication du quotidien pour l'iPad d'Apple, The Daily.

La compagnie aérienne Delta Airlines, qui selon des informations de presse a approché sa concurrente Singapore Airlines en vue d'un éventuel rachat de sa participation dans la britannique Virgin Atlantic, lâchait 1,50% à 9,85 dollars.

Le groupe d'alimentation et boissons américain Dean Foods, qui a annoncé la vente de sa division de laitages Morningstar au groupe canadien Saputo, gagnait 2,28% à 17,53 dollars.

Dell s'envolait de 7,05% à 10,32 dollars, profitant de la hausse de la recommandation d'un analyste.

Le groupe internet américain Yahoo! pâtissait de son côté d'une condamnation à payer 2,7 milliards de dollars par un tribunal mexicain (-0,83% à 18,62 dollars).

Les constructeurs automobiles Ford et GM, qui ont fait part d'une augmentation de leurs ventes de véhicules en novembre, avançaient respectivement de 1,57% à 11,53 dollars et 0,04% à 25,88 dollars.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'appréciait à 1,637% contre 1,606% vendredi, et celui à 30 ans à 2,829% contre 2,794% la veille.

25/11/2012

Wall Street finit en hausse une séance écourtée ce vendredi

La Bourse de New York a fini en hausse, vendredi, à l'issue d'une séance écourtée au lendemain de Thanksgiving, soutenue par l'espoir d'un accord concernant l'aide à la Grèce et par des achats à bon compte dans le secteur technologique.

 

Fermée jeudi, Wall Street a clôturé en début d'après-midi, à 13h00 (18h00 GMT) ce vendredi, et les volumes ont été limités, bon nombre d'investisseurs étant en congé.

 

Athènes a assuré vendredi qu'un accord pour le déblocage de nouvelles tranches d'aide, dont le pays a un besoin urgent pour éviter de se retrouver en défaut de paiement, était tout proche.

 

Selon le ministre grec des Finances, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses exigences de réduction de la dette publique du pays et il ne reste que 10 milliards d'euros à trouver pour permettre le versement d'une enveloppe financière vitale. (voir )

 

De même, Angela Merkel et François Hollande se sont montrés confiants dans la possibilité de conclure un accord, lundi, lors d'une nouvelle réunion des ministres de Finances de la zone euro avec le FMI et la Banque centrale européenne.

 

"Toute nouvelle positive venant d'Europe en rapport avec la dette souveraine (...) peut agir comme un catalyseur", souligne Todd Salamone, responsable de la recherche pour Schaeffer's Investment Research à Cincinnati, dans l'Ohio.

 

Un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne en hausse inattendue en novembre a aussi soutenu la cote.

 

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 172,79 points à 13.009,68. Le S&P-500, plus large, a pris 18,12 points, soit 1,30%, à 1.409,15. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 40,30 points (1,38%) à 2.966,85.